Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Mobilités et Infrastructures

Achèvement de la réalisation de Port 2000

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 août 2020
Emplacement des deux derniers postes à quai de Port 2000 (vue aérienne géoportail) en grand format (nouvelle fenêtre)
Emplacement des deux derniers postes à quai de Port 2000 (vue aérienne géoportail)
Le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) est le premier port à conteneurs de France. Ces deux dernières années il a approché un trafic de 3 millions d’EVP (équivalents vingt pieds, unité de décompte des conteneurs). Il se place ainsi au 5e rang des ports de l’Europe du Nord. L’achèvement de la réalisation de Port 2000 doit lui permettre de développer encore ses trafics.

Ces dernières décennies, l’augmentation de la taille des navires, la hausse des échanges internationaux de biens manufacturés, et le développement de la conteneurisation des marchandises, ont amené les autorités portuaires à déployer de nouveaux espaces de manutention des marchandises mieux adaptés à cette nouvelle donne, partout dans le monde. C’est notamment le cas au port du Havre.

Inauguré en 2006, Port 2000 dispose depuis 2012 de 10 postes à quai en eau profonde sur un linéaire de 3,5km. Il peut accueillir ainsi les plus grands porte-conteneurs en circulation sans contrainte de marée, dans une rade protégée de la houle.
Il reste au sein de cette rade un espace permettant de réaliser 2 postes à quai, à proximité de l’entrée de la darse où doit être implantée la chatière, qui ouvrira un accès direct aux bateaux fluviaux à Port 2000.

Avant le lancement des travaux de constitution des quais et de leurs accès terrestres, le port a émis un avis de concession début 2018 pour l’exploitation du futur terminal. La Générale de Manutention Portuaire (GMP) a été retenue en octobre 2019. Elle exploite déjà le terminal de France constitué de 4 postes à quai au fond de la darse de Port 2000.

La construction des 2 postes à quai comprend la construction d’un mur de quai de 700m en paroi moulée tirantée, le dragage de la souille en avant des 2 postes à quai et à l’ouest des postes afin d’élargir l’accès nord du chenal dans l’entrée de la darse de Port 2000. Le port aménagera également les dessertes terrestres (routières et ferroviaires) du futur terminal, ainsi que les assainissements nécessaires. En arrière du quai, un terre-plein de 42 hectares sera aménagé par le futur exploitant du terminal pour le stockage de conteneurs.

Le coût de réalisation des postes 11 et 12 de Port 2000 s’établit à 154M€. L’Etat et la Région Normandie accompagnent le GPMH dans le financement du projet dans le cadre du CPIER Vallée de la Seine 2015-2020 respectivement pour 24,32M€ et 17,1M€. Ce coût ne comprend pas l’aménagement des terre-pleins et les équipements des quais, à charge de l’exploitant.

Ces nouveaux postes à quais doivent permettre d’augmenter sensiblement le nombre de conteneurs traités au Havre, et ainsi améliorer sa position concurrentielle au sein de son hinterland. Leur mise en service pourrait intervenir à partir de 2023.