Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Grands dossiers

Le Parc Logistique Pont de Normandie n°3 autorisé !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 mars 2019 (modifié le 28 mars 2019)
Cliquez sur l'image : Containers au Havre (DREAL Normandie) en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image : Containers au Havre (DREAL Normandie)

L’aménagement du Parc Logistique Pont de Normandie n°3 a été autorisé le 22 février 2019 par Yvan CORDIER, secrétaire général de la préfecture de la Seine-Maritime.

Le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) investit régulièrement pour faciliter des implantations logistiques génératrices d’emplois et de valeur ajoutée pour le territoire. Ces investissements permettent de générer et de fixer durablement le trafic conteneurisé. L’aménagement de ces parcs est étroitement lié à la demande  : les études et procédures d’autorisation peuvent être conduites sans client et avec des investissements modérés, mais la réalisation des travaux est pour sa part consécutive à la conclusion d’un contrat.

Ce parc logistique n°3 prévoit 50 hectares de parcelles logistiques et de voiries, qui viennent compléter l’offre logistique de la zone industrialo-portuaire, et notamment les Parcs Logistiques Pont de Normandie n°1 et n°2, qui sont maintenant presque totalement occupés par des logisticiens. Ces parcelles sont situées à proximité immédiate de la plateforme multimodale, ce qui représente une opportunité de développement pour les modalités ferroviaires et fluviales, encore minoritaires sur la place portuaire du Havre (85 % de part modale routière).
L’ensemble des trois Parcs Logistiques Pont de Normandie devrait créer 1 800 emplois liés aux métiers de la logistique.

Ce projet a bénéficié d’un accompagnement très fort de la part des services de l’État depuis 2015, et notamment de la DDTM de la Seine-Maritime et de la DREAL de Normandie. Cela a permis, après plusieurs années de travail, d’aboutir à un projet bien défini, accompagné de mesures environnementales ambitieuses. Les échanges ont notamment permis de prendre en compte les évolutions réglementaires liées à l’autorisation environnementale unique, les évolutions réglementaires concernant les zones humides, les enjeux de biodiversité, les impacts liés au trafic, et bien d’autres sujets.

Les mesures compensatoires englobent d’abord la renaturation d’une zone humide importante, rive sud, pour lui restituer le fonctionnement écologique antérieur à l’endiguement et à la poldérisation. Elles prévoient la réhabilitation d’une friche industrielle, rive nord. Un boisement ambitieux va compenser le défrichement sur la zone accueillant le parc logistique. Enfin, le Grand Port Maritime du Havre a proposé une mesure d’accompagnement au sein de la réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Seine, qui consiste en l’étude du fonctionnement hydraulique du secteur des prairies subhalophiles, dans la perspective d’une renaturation, à terme, de la gestion des niveaux d’eaux.

Le projet de Parc Logistique du Pont de Normandie 3 devrait avoir un coût compris entre 10 et 15M€ en fonction des coûts relatifs à la préparation des terrains. Les mesures environnementales s’élèvent à 3 M€ du coût global du projet.

Développement économique et restauration de la biodiversité  : c’est possible  !