Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Mobilités et Infrastructures

La tranchée ferroviaire couverte à Rouen rive droite

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er septembre 2021
La tranchée ferroviaire couverte à Rouen rive droite en grand format (nouvelle fenêtre)
La tranchée ferroviaire couverte à Rouen rive droite
La tranchée ferroviaire couverte de Rouen en rive gauche de la Seine, ouvrage en béton précontraint de 1645 m, permet de relier le nœud ferroviaire de Sotteville-lés-Rouen à la zone industrialo-portuaire du port de Rouen. Elle supporte une partie des voies routières sur quais hauts et des têtes de ponts, axes essentiels pour la circulation rouennaise.
 
Depuis les dégradations constatées sur l’ouvrage en 2011 par l’exploitant ferroviaire, les études et expertises menées entre 2013 et 2014 ont confirmé l’impérieuse nécessité de travaux importants pour sauvegarder cet édifice. Ces dégradations ont conduit au printemps 2015 la Métropole Rouen Normandie et la ville de Rouen à mettre en place des mesures de restriction de circulation et de stationnement pour limiter les efforts imposés à la structure, dans l’attente de travaux.
 
La DREAL suit l’avancement de ce dossier majeur nécessitant des financements importants, pour le compte de l’État.

Etat des lieux des mesures de restriction

Depuis le 6 mars 2019, date de mise en circulation de la voirie provisoire sur le quai bas Jacques-Anquetil, il n’y a plus aucune circulation automobile sur la tranchée couverte ferroviaire entre les ponts Mathilde et Corneille.

En janvier 2020, suite aux résultats de portance issus des nouvelles investigations de 2019, la Métropole a interdit la circulation des poids lourds sur le pont Guillaume le Conquérant, le quai Cavelier de la Salle et l’avenue Jean-Rondeaux.

L’ensemble des ouvrages fait l’objet par SNCF Réseau d’une surveillance périodique semestrielle jusqu’à leur confortement ou leur démolition.

Description et avancement de l’opération

En octobre 2017, via la signature d’un protocole de partenariat et de financement, les partenaires (État, Région Normandie, Conseil Départemental de Seine-Maritime, Métropole Rouen Normandie, Haropa port de Rouen (ex Grand Port Maritime de Rouen) et SNCF Réseau) ont convenu du lancement d’un programme d’études et de travaux.

  • La Métropole Rouen Normandie intervient au-dessus de l’ouvrage pour en refaire l’étanchéité et la chaussée. Elle assure également la maîtrise d’ouvrage de la création de la nouvelle voirie entre les ponts Corneille et Mathilde préalablement à la déconstruction partielle de l’ouvrage, ainsi que de la reconfiguration de la tête Sud du pont Mathilde.
  • SNCF Réseau assure la consolidation des ouvrages conservés et la déconstruction de la partie située en amont du pont Corneille (468 m sur un linéaire total de 1 645 m).

État d’avancement de l’opération sous maîtrise d’ouvrage Métropole Rouen Normandie
Le programme de travaux de surface entre les ponts Guillaume le Conquérant et Corneille s’est achevé en février 2020. La Métropole réalise les travaux d’aménagement de voiries entre les ponts Corneille et Mathilde entre mai 2021 et fin 2021. Ils incluent une passerelle « vélo » venant en appui de la rampe du pont Corneille. Enfin, un bassin de rétention pour la gestion des eaux d’expansion sera réalisé en 2022.

État d’avancement de l’opération sous maîtrise d’ouvrage SNCF Réseau
La SNCF programme les principaux travaux de démolition de la partie de la tranchée couverte située entre les ponts Mathilde et Corneille en mai/juin 2022. La déconstruction sera réalisée par « découpage » des différents éléments, sans déviation ferroviaire, et avec une interruption temporaire de circulation de 8 semaines. Pour limiter l’impact sur les activités industrielles et portuaires, est prévu le rétablissement des circulations fret deux nuits par semaine durant toute cette période.

Pour la partie des ouvrages à conforter, après des travaux d’urgence d’étaiement provisoire réalisé sur l’ouvrage situé au droit du pont Guillaume le Conquérant, des travaux de confortement anticipé ont commencés sur un certain nombre d’ouvrages, nécessaire au vu du résultat de nouveaux calculs de charge réalisés début 2020. Ils s’achèveront en mai 2022.

Concomitamment, la SNCF réalise les études d’avant-projet-projet (APO) relatives au confortement définitif des travées non déconstruites, dont les travaux pourrait débuter en 2023.

Procédures réglementaires et bilan financier de l’opération
A la suite de l’enquête publique de 2020, le conseil de la Métropole Rouen Normandie, dans sa délibération du 14 décembre 2020, a adopté la déclaration de projet portant les mesures ERC des aménagements routiers et paysagers entre les ponts Mathilde et Corneille. L’instance de SNCF Réseau à adopté début 2021 également sa déclaration de projet portant sur l’ouvrage démoli.

Ces aménagements ont également fait l’objet d’un arrêté préfectoral en date du 24 avril 2020 relatif à une déclaration au titre de la loi sur l’eau.

Les crédits engagés sur l’ensemble des deux périmètres ferroviaires (confortement et démolition) représentait mi-2021 un montant de 36,3M€ sur un montant d’engagement financé de 40,5M€ du contrat de plan État-Région Haute-Normandie 2015-2020 . Ce dernier montant n’inclut pas le confortement définitif de l’ensemble des ouvrages, qui nécessitera de nouveaux financements à l’avenir.