Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

Paysages bocagers

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er juillet 2016 (modifié le 18 juillet 2016)

Les silhouettes des haies font l’autre facteur de variété. Peigne régulier de grands arbres émondés ou têtards, écrans verts et peu élevés des basses strates d’arbustes, compositions mixtes qui ferment le paysage tout en conservant la transparence vers le ciel, ces types évoquent des utilisations passées à travers les silhouettes crénelées aux arbres reliques ou les lignes végétales discontinues. Le relief intervient également, sur les plaines et plateaux le bocage verrouille étroitement la vision, mais dès que les pentes apparaissent, il se transforme en tableaux qui offrent au regard les dessins de leurs mailles et leurs taches colorées.

Inventaire des paysages (extrait) : Introduction aux paysages de bocages

4.1 Les bocages à grandes mailles aérées par leurs dimensions
4.1.1 Le Bessin, hautes haies et grands damiers
4.1.2 Le Plain, haies rabaissées et grand damier
4.1.3 Les bocages d’embouche à parcelles de formes irrégulières
4.2 Sur les reliefs plans le bocage à petites mailles s’enferme
4.2.1 La Manche centrale
4.2.2 La Hague bocagère
4.3 Le relief donne à voir le bocage
4.3.1 “Le Cotentin secret au vert bocage”
4.3.2 Le Pays d’Auge en collines
4.3.3 Le bocage en tableaux
4.3.4 Le Pays d’Auge septentrional, tableaux de versants et plateaux
4.3.5 Le Pays du Désert, les paysages mamelonnés du granite
4.3.6 Les tableaux bocagers de Cerisy-la-Salle
4.4 Les silhouettes verticales originales de certains bocages
4.4.1 Le Bassin de Vire dans son écrin de hauteurs boisées
4.4.2 Le Houlme occidental
4.4.3 L’Avranchin oriental
4.4.4 Le Haut Bocage transparent, aux talus en dentelle
4.5 Les pays d’enclos sans écrans verticaux
4.5.1 La Hague des grands horizons, un bocage à longues perspectives sur les landes