Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Objectifs du développement durable

Installation du Conseil national de l’économie circulaire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 novembre 2021 (modifié le 18 novembre 2021)
Lundi 15 novembre 2021, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a installé le Conseil national de l’économie circulaire (CNEC) et a nommé à sa présidence Véronique Riotton, députée de Haute-Savoie et membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale.
 
Le CNEC est une instance représentative instituée par la loi Climat et résilience qui vient prendre le relai du Conseil national des déchets et du Comité de pilotage de la Feuille de route pour l’économie circulaire (FREC) pour accompagner le développement de l’économie circulaire en France. Son champ d’actions va beaucoup plus loin que le celui du Conseil national des déchets, puisqu’il englobe désormais les questions relatives à l’écoconception des produits, l’économie de la fonctionnalité, la réparation et le réemploi. 8 groupes de travail thématiques ont été constitués à l’issue de la réunion d’installation hier.

L’économie circulaire représente un levier crucial face à l’urgence environnementale. Il est aujourd’hui impératif de sortir du modèle « fabriquer-consommer-jeter », ce qui implique la transformation des modes de production, de distribution et de consommation. Ainsi, avec les lois Anti gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) et Climat et résilience contenant des réformes ambitieuses et inédites, comme la sortie progressive du plastique jetable d’ici 2040, l’étendue de l’indice de réparabilité à de nouveaux objets dès janvier 2022 ou encore 100% de plastique recyclé en 2025, le Gouvernement a fait de l’économie circulaire l’une de ses priorités.

Le Conseil national de l’économie circulaire (CNEC) succède donc aujourd’hui au Conseil national des déchets créé en 2001 et remplacé en 2017 par le Comité de pilotage de la feuille de route pour l’économie circulaire (FREC), qui avait étendu sa composition de manière informelle. La mesure 48 de la feuille de route, publiée en avril 2018, prévoyait en effet d’officialiser ce changement de périmètre en faisant évoluer le Conseil national des déchets en un Conseil national de l’économie circulaire. L’article 26 de la loi Climat et résilience votée en août 2021 a, de plus, institué le CNEC au niveau législatif.

Pour en savoir plus : le communiqué de presse

L’économie circulaire - site du Ministère de la Transition écologique