Ligne nouvelle Paris Normandie (LNPN) – Gare Saint-Sever

Historique du projet

Faisant suite à de nombreuses réflexions stratégiques préalables, le projet « ligne nouvelle Paris-Normandie » (LNPN) vise à :

  • améliorer la qualité de service : régularité, ponctualité, confort ;
  • augmenter la fréquence et le nombre de dessertes ferroviaires, y compris fret ;
  • réduire les temps de parcours.

Le second objectif paraît aujourd’hui particulièrement essentiel, dans le contexte d’une saturation de l’axe Paris-Normandie et d’une priorisation de l’action publique en faveur des trains de proximité.

À l’issue d’un débat public favorable au projet LNPN, conclu en février 2012, les études ont pu commencer. Après avoir validé le principe de l’opération via le débat public, il s’agit désormais de concevoir un projet qui sera proposé à l’enquête publique, avec notamment une définition technique, une évaluation socio-économique et pour cela un tracé et un budget précis. Dans le cas où le projet serait approuvé, les études de conception, les procédures, dont principalement l’autorisation environnementale, puis les travaux suivront, pour une mise en service envisagée au cours de la décennie 2030.


Un projet au stade des études préalables à l’enquête d’utilité publique

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique, pour les 3 sections prioritaires, sont inscrites au CPIER Vallée de la Seine 2015-2020 pour un montant de 60 M€, réparti entre l’État (20 M€), SNCF Réseau (20M€) et les régions Normandie (13,34 M€) et Île de France (6,67 M€).
Elles s’articulent en 3 étapes :

  • Étape 1 : options fonctionnelles et Zones de Passage Préférentielles (ZPP - fuseau de 1 à 3 km de large) ;
  • Étape 2 : études d’esquisses de tracés, prévisions de trafics, évaluation socio-économique ;
  • Étape 3 : tracés finaux et préparation de l’enquête publique.

En conclusion de l’étape 1, le comité de pilotage du 26 octobre 2017 a proposé de retenir, pour chacune des 3 sections prioritaires du projet de ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN), une zone de passage préférentielle (ZPP), à savoir Paris-Mantes, Mantes-Evreux et Rouen-Yvetot.

https://www.normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2017-10-26-cdp_carte_copil_lnpn.pdf


L’étape 2 des études préalables à l’enquête d’utilité publique a commencé

A la suite du vote de la Loi d’Orientation des Mobilités et de la priorisation des projets d’infrastructures associée, et d’une décision du ministre des transports, l’État, la région Île-de-France et la région Normandie ont validé fin 2020 le financement et le lancement effectif d’une nouvelle phase d’études et de concertation préalables à l’enquête d’utilité publique de la ligne nouvelle Paris Normandie.

L’étape 2 du projet de ligne nouvelle Paris Normandie a pour objectif de définir les tracés des sections Paris-Mantes et Rouen-Barentin, incluant la gare nouvelle de Saint-Sever, dans la perspective d’une enquête publique à l’horizon du milieu de la décennie. Sur les sections Barentin-Yvetot et Mantes-Evreux, SNCF Réseau a seulement pour mission à ce stade d’assurer le maintien de la faisabilité d’infrastructures nouvelles.

Enfin, le dimensionnement optimal de la nouvelle gare à Rouen en rive gauche sera également étudiée, en lien avec la gare existante en rive droite.

La concertation sera continue durant le projet. Une nouvelle phase de concertation avec le grand public est prévue en 2022/2023, qui s’attachera à associer et mobiliser le maximum d’acteurs pour coconstruire le projet avec les territoires et enrichir les études qui seront versées à l’enquête publique.


Pour plus de détails …

Il est possible de consulter :

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet