Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

Vers une extension de la Réserve Naturelle Nationale de Beauguillot (Manche)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 juin 2019
Cliquez sur l'image pour l'agrandir  en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Réserve Naturelle Nationale de Beauguillot, le domaine appartient au vaste complexe des marais de l’isthme du Cotentin
L’action 35 du Plan Biodiversité, lancé par le Gouvernement le 4 juillet 2018, prévoit de conforter le réseau d’aires protégées. En Normandie, la réserve naturelle nationale (RNN) de Beauguillot, dans la Manche, va être étendue.

Le polder de Sainte-Marie du Mont, d’une surface de 135 ha, et qui jouxte la réserve, a été acquis intégralement par le Conservatoire du Littoral en 2006. Il fait l’objet d’une gestion expérimentale des niveaux d’eau par le Syndicat Mixte Espaces Littoraux (Symel) de la Manche depuis 2009, qui a eu pour effet de démultiplier la capacité d’accueil de l’entité RNN/polder pour les oiseaux d’eau, conférant au site une valeur ornithologique exceptionnelle pour bon nombre d’espèces. Le polder va être intégré à la réserve.

Le 23 avril 2019, une première réunion de concertation sur ce projet d’extension a rassemblé les services de l’État et établissements publics concernés et a permis de partager les enjeux et d’élaborer un cadre de référence commun sur le projet d’extension de la réserve.
Le 28 mai 2019, une seconde réunion de concertation a été organisée avec l’ensemble des partenaires du territoire  : élus locaux, Chambre d’agriculture, Comité de la Pêche Maritime et des Élevages Marins, Comité Régional de la Conchyliculture, Fédérations des chasseurs et de la Pêche, Comité départemental du tourisme et office du tourisme local. Cette réunion s’est déroulée sereinement, et le projet présenté a recueilli l’assentiment des participantes et des participants.

Le projet sera présenté le 28 juin 2019 au Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel, et le 23 octobre au Conseil National de la Protection de la Nature. Le projet sera soumis à l’approbation du Ministre de la Transition Écologique et Solidaire fin 2019. Le dossier sera alors soumis, en 2020, à enquête publique et aux consultations locales réglementaires. L’extension est prévue pour 2021.