Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

Un atelier européen à Rouen sur les « Pelouses calcaires » !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 novembre 2019 (modifié le 3 décembre 2019)
Worshop pelouses calcaires en grand format (nouvelle fenêtre)
Worshop pelouses calcaires
Les 18 et 19 septembre 2019, près de 40 personnes venant de pays de l’Union européenne se sont réunies, à Rouen, pour participer à un atelier de travail (workshop) européen sur les pelouses calcaires.

Au programme, un jour et demi de réflexions et une demi-journée passée sur le terrain pour phosphorer, notamment, sur les opportunités et les pressions spécifiques à cet habitat et pour explorer des pistes de travail pour le maintien dans un bon état de conservation de cet habitat à l’échelle biogéographique atlantique, voire européenne.

Qu’est un « workshop » ?

Le réseau européen Natura 2000 se structure notamment autour des différentes régions biogéographiques présentes sur le continent. Quatre régions biogéographiques marquent le territoire de la France métropolitaine  : Alpine, Atlantique, Continentale et Méditerranéenne. La Normandie est intégralement comprise dans la zone biogéographique Atlantique.
Chaque zone fait l’objet d’une animation spécifique de la Commission européenne afin de renforcer la dynamique des États membres concernés, fédérer les acteurs et encourager le partage de connaissances et d’expériences. En bref, il s’agit de donner tout son sens à la notion de « réseau européen ». L’un des outils d’animation consiste en la tenue périodique de séminaires européens spécifiques à chaque région biogéographique et à leur déclinaison en ateliers de travail plus spécifiques, le « workshop ».

Cette année, l’événement était organisé par le Conservatoire d’espaces naturel Normandie Seine et accueilli dans les locaux de la Région Normandie. Cet atelier a été initié par un appel à candidatures, lancé début 2018 par la Commission européenne et relayé par la DREAL à tous les opérateurs Natura 2000. La candidature du Conservatoire d’espaces naturel Normandie Seine qui portait sur une approche européenne de la gestion des coteaux calcaires a donc été retenue par la Commission européenne.

Le « workshop » sur les pelouses calcaires

C’est ainsi que, les 18 et 19 septembre dernier, des spécialistes de la quasi-totalité des États membres de la zone biogéographique Atlantique (Pays-Bas, Belgique, Grande-Bretagne, Irlande, Espagne et France dont 5 animateurs de sites normands) se sont réunis autour d’une thématique à approfondir  : « Développement des activités socio-économiques en sites Natura 2000  : opportunité ou menace pour la conservation des pelouses calcaires ? »

Cette question a été déclinée en une dizaine d’axes de travail, pour tenir compte de l’ensemble des sites et, notamment, de la mosaïque de contextes qui peut être observée au sein de la zone biogéographique  :

  • Remettre en œuvre une gestion des pelouses calcaires pour maintenir et reconquérir l’état ouvert de ces milieux très riches en espèces ;
  • Restaurer les continuités ;
  • Mesurer les dépôts d’azote atmosphérique,
  • Évaluer la tolérance de ces milieux aux activités récréatives et sportives ;
  • Définir et mettre en œuvre une stratégie foncière ;
  • Retrouver une rentabilité sur ces milieux ;
  • Mesurer l’importance des pollinisateurs ;
  • Mesurer les effets de la gestion ;
  • Communiquer, concerter.

Et la suite…

Ces travaux contribueront à alimenter un plan d’actions européen consacré à cet habitat, qui devrait paraître dans les prochaines semaines.
Un lien a également été fait avec la future programmation européenne 2021-2027, par la possibilité d’adapter les maquettes budgétaires aux enjeux pour ces milieux, très dépendants des aides européennes.

Pour en savoir plus sur l’actualité de la région biogéographique atlantique et le calendrier des évènements (pages en anglais exclusivement)  :