Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Grands dossiers
 

Le Conseil de l’estuaire

Le Conseil de l’estuaire, créé en 2001, est une instance née de la volonté de l’État et de ses partenaires de veiller à la cohérence de l’ensemble des politiques menées sur l’espace de l’estuaire de la Seine, notamment de concilier aménagement et environnement. Le territoire de l’estuaire est identifié depuis longtemps au niveau national comme un espace stratégique à enjeux multiples. Un enjeu économique d’abord, en tant que porte d’entrée maritime d’un large hinterland, le bassin parisien, mais aussi en tant que voie commerciale et industrielle historique. En parallèle, l’estuaire de la Seine abrite des enjeux de biodiversité majeurs en tant qu’espace aux fonctionnalités écologiques d’importance européenne voire internationale. Il est par ailleurs reconnu et valorisé pour la qualité de ses paysages.

La création du Conseil de l’estuaire répond à cet enjeu de développement durable. L’approbation de la Directive Territoriale d’Aménagement de l’estuaire de la Seine en 2006 décline cet enjeu sous la forme d’un schéma stratégique d’aménagement. Elle a une portée réglementaire et s’impose aux Schémas de Cohérence Territoriaux et aux autres documents d’urbanisme d’échelles plus petites. Elle garantit au territoire un équilibre entre le développement des activités portuaires et logistiques d’une part la préservation des espaces naturels d’autre part. Le suivi de la mise en œuvre de la DTA depuis 2006 revient à ce Conseil de l’estuaire.

 
 
Dans le cadre de son projet d’approfondissement du canal de navigation de la Seine, le Grand Port Maritime de Rouen a monté un programme de mesures environnementales le long de la Seine.
 
Le Conseil de l’estuaire de la Seine s’est réuni mardi 5 mars 2019 sous la présidence de Fabienne BUCCIO, préfète de la région Normandie, préfète de la Seine-Maritime.