Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

Objectif : la Normandie accessible !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 avril 2019 (modifié le 29 avril 2019)

La Normandie compte 83 000 établissements recevant du public (ERP) dont 42 000 soit 50,6 % se sont déclarés accessibles ou sont entrés dans le dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) pour le cadre bâti.

Les DDTM et la DREAL ont constitué un réseau accessibilité Normandie et une première réunion a eu lieu le 3 avril dernier au CVRH de Rouen avec la participation d’une douzaine d’agents des 5 DDT(M) et de la DREAL de Normandie.

La journée a débuté par la présentation de l’organisation de chaque direction départementale en matière d’accessibilité. Même si les modes de fonctionnement sont parfois différents, il a été constaté une activité principale en lien avec les établissements recevant du public (ERP) comme dénominateur commun. Faisant écho à l’actualité de l’accessibilité, la communication autour du dispositif des ambassadeurs, la gestion de la fin des AD’AP et le lancement des sanctions administratives ont été également évoqués. Ensuite, chaque direction a expliqué la méthode utilisée pour dresser l’état des lieux de l’accessibilité des ERP sur son territoire.

Initiatrice de l’ordre du jour, la DDTM de la Seine-Maritime a présenté la mise en œuvre des Plans d’Accessibilité de la Voirie et l’état d’avancement des schémas directeur d’accessibilité programmée (SD’AP) dans son département. Ce dernier retour d’expériences a été particulièrement apprécié et l’ensemble de ces échanges particulièrement riches a permis de mettre en commun des bonnes pratiques et d’identifier les difficultés et les solutions trouvées pour y remédier.

Pour terminer cette première réunion, la DREAL a recueilli les attentes de chacun sur le fonctionnement du réseau afin d’élaborer sa charte de fonctionnement. Sans surprise, l’échange d’expériences est le principal objectif du réseau. Il se réunira deux fois par an. Un dossier spécifique a été créé sur le site Alfresco en Normandie « qualité de la construction » pour faciliter les échanges en dehors des réunions en présentiel.