Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques industriels et naturels

Forum avec les élus du littoral de Normandie

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 novembre 2018 (modifié le 29 novembre 2018)
Cliquez sur l'image : Port-en-Bessin-Huppain - Submersion marine (DREAL Normandie) en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image : Port-en-Bessin-Huppain - Submersion marine (DREAL Normandie)

La deuxième édition du forum littoral de Normandie, organisé par l’État et la région Normandie a rassemblé une centaine d’élus de communes et intercommunalités le 15 novembre 2018, à Caen. La matinée était consacrée au sujet de l’adaptation des territoires littoraux aux risques littoraux et au changement climatique. En fil rouge, un discours clair et partagé entre l’État et la Région  : l’adaptation des territoires littoraux n’est pas une option mais une nécessité qu’il faut préparer dès à présent.

Les outils réglementaires et les documents cadres régionaux s’appliquant au littoral ont été présentés  : le document stratégique de façade (DSF) et les plans de prévention des risques littoraux (PPRL) au nombre de 15 en Normandie pour l’État ; le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) et la stratégie maritime de la Normandie pour la Région. Cela a permis de souligner la cohérence des approches DSF et SRADDET quant à la gestion du trait de côte ou l’urbanisme littoral et de répondre aux doutes qui subsistent parfois sur l’ampleur prévue des phénomènes naturels et les modifications qui en résulteront.

Plusieurs élus ont ensuite témoigné de leurs démarches dans la prise de compétence Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI). Les questions, quant à leur responsabilité en matière de submersion marine, ont été nombreuses. La diversité des cas de figure et la modularité des réponses à apporter selon les territoires ont été mises en évidence.

Le séminaire visait aussi à illustrer l’apport d’autres démarches à ce nécessaire processus d’adaptation des territoires aux risques littoraux et au changement climatique. Natura 2000 en mer permet d’éclairer la richesse du littoral de Normandie en termes de biodiversité mais offre également un cadre participatif pour définir, avec les usagères et les usagers des sites, des projets de territoire respectueux des évolutions naturelles. Le Réseau d’Observation du Littoral (ROL) permet d’améliorer et de partager la connaissance des phénomènes. L’Institut Régional du Développement Durable, appelé à intégrer un futur ensemble « Agence régionale de la Biodiversité – Agence régionale du Développement Durable » mène des opérations de développement de la culture du risque auprès des populations. L’université a développé, quant à elle, grâce à sa salle immersive de réalité virtuelle, un outil de simulation 3D ; les premiers résultats d’une modélisation de l’inondation de la commune d’Étretat par la tempête de 1990, avec un niveau marin augmenté d’un mètre pour une prise en compte du changement climatique, ont ainsi pu être présentés.

Date est prise pour de nouveaux rendez-vous. Les services de l’État se réunissent en séminaire le 20 décembre prochain, à Ouistreham, et le 7 mars 2019, au Havre, dans le cadre du séminaire #Se réinventerEnsemble en Normandie  !