Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, Nature, Mer et Littoral

Forêt domaniale de Cerisy (Calvados-Manche)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 septembre 2016 (modifié le 24 juillet 2019)

Classée par arrêté ministériel du 2 mars 1976

Cliquez sur l'image pour l'agrandir  en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Crédit photo : ONF

Etendue sur les communes de Montfiquet et Cerisy-la-forêt, la réserve naturelle nationale de la forêt domaniale de Cerisy est caractéristique des forêts de production de hêtraies-chênaies. Elle doit son classement à la présence d’un insecte endémique sur l’intégralité de ses 2 130 ha, le carabe doré à reflets cuivrés (Carabus auronitens cupreonitens), protégé au niveau national. Il offre ici une coloration bien spécifique qui lui confère un caractère endémique, c’est-à-dire unique au monde. Le statut de RNN permet à la forêt domaniale de Cerisy de protéger toutes les populations de carabes de son territoire. La gestion est donc orientée de façon à ce que les carabes, et plus largement certaines espèces et habitats naturels patrimoniaux puissent s’y maintenir et s’y développer.


Plusieurs mesures sont mises en œuvre, notamment  :

  • le maintien d’îlots de vieux bois  : les arbres ont vocation à vieillir puis à dépérir, hébergeant et nourrissant progressivement des espèces liées à leurs différents stades de maturité.
  • le maintien de bois au sol et de souches hautes, indispensables à la vie des insectes et en particulier des carabes  : le ramassage de bois mort et le dessouchage sont donc proscrits.
  • l’abandon de l’usage de produits phytosanitaires au profit de techniques mécaniques pour l’entretien de la voirie et le dégagement des plans et des semis. Le recours privilégié à des essences typiques de ces habitats naturels (hêtre, chêne, frêne, aulne…) en cas de plantations.
  • l’entretien et la création de milieux intra-forestiers ouverts  : les prairies ou les coupes rases, offertes à la lumière, se couvrent d’espèces florifères, très prisées par les insectes comme les papillons, mais aussi par les oiseaux et les chauves souris.
  • l’entretien et la création de mares forestières pour les amphibiens, grenouilles et tritons qui font partie des espèces menacées.

Pour en savoir plus : http://www.reserves-naturelles.org/foret-domaniale-de-cerisy