Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Habitat, Aménagement, Construction, Paysages

Calvados : les bâtiments de l’État à l’heure solaire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 août 2018
Laurent FISCUS, Préfet du Calvados, a souhaité que les services de l’État soient exemplaires en matière d’installations photovoltaïques dans le Calvados.

A la demande du préfet, la DREAL Normandie a missionné le CEREMA pour réaliser un cadastre solaire pour le Calvados. Le cadastre solaire est une cartographie à grande échelle du potentiel solaire d’une région. Outil interactif, il permet de mettre à disposition des habitants d’un quartier ou d’une ville des informations sur le potentiel solaire des bâtiments et de connaître ainsi la rentabilité énergétique et donc économique de la pose d’un système solaire thermique ou photovoltaïque.

L’analyse a porté sur 130 bâtiments puis a été centrée sur les bâtiments prioritaires du schéma directeur de l’immobilier en région (SDIR). Le document produit par le CEREMA a été présenté à la préfecture du Calvados le 12 juin. En juillet, une réunion a permis de sélectionner cinq bâtiments pour lesquels des études de faisabilité devraient être engagées à l’automne 2018.

En parallèle, la DREAL approfondit le sujet du photovoltaïque et termine actuellement un guide sur la mise en place de solutions photovoltaïques sur les bâtiments de l’État en Normandie à partir des données techniques disponibles, des expériences de maîtres d’ouvrage déjà engagés dans la démarche, d’échanges avec des professionnels, et en proposant les montages administratifs, techniques et financiers possibles.

Une formation des principaux services techniques de l’État sera également organisée à l’automne afin d’intégrer la réflexion photovoltaïque dans la boite à outils des gestionnaires immobiliers.

Ces actions s’inscrivent dans le plan pour accélérer le déploiement de l’énergie solaire en France présenté par Sébastien LECORNU, Secrétaire d’État à la Transition Écologique et Solidaire, le 28 juin 2018 devant les élus locaux, les professionnels et les services de l’État impliqués dans le développement de la filière. La démarche « Place au soleil » a pour objectif de mobiliser tous les partenaires pouvant contribuer au déploiement du photovoltaïque et du solaire thermique partout en France.

Au regard du volume d’énergie solaire produite en Normandie, le potentiel de développement est encore très important. Avec des étés aussi ensoleillés que cette année, le potentiel est énorme  !